Please check out the new WECF website on wecf.org!

Stay here to browse our website archive (2004-2018).

WECF Deutschland

WECF France

WECF Nederland

Facebook

Twitter

YouTube

22 Mars 2011: Journée Internationale de l’eau

Le 22 Mars 2011, à l’occasion de la Journée Internationale de l’eau, WECF en partenariat avec le CNSP (Centre National de santé publique) et WiSDOM a organisé une conférence internationale sur la thématique «L’implémentation du droit humain à l’eau et à l’assainissement en Moldavie avec un accent particulier sur le Protocole sur l’eau et la santé».

24.03.2011 |Natalia Dejean




En Juillet 2010, l’ONU a déclaré l'accès à l'eau et l'assainissement comme un droit humain fondamental, tandis que 884 millions de personnes sur la planète n'ont pas accès à l'eau potable, et un tiers du monde (2,3 milliards de personnes) n'ont pas accès à l'assainissement.

En Moldavie, 73% de la population rurale n'a pas accès à l'eau potable. Seulement 53% de la population a accès à l'assainissement, dont 81% de la population urbaine et 35% de la population rurale. La mauvaise qualité de l’eau serait responsable de plus de 20% des maladies diarrhéiques aiguës. En Moldavie, plus de 60% des enfants d'âge scolaire sont soumis au risque de tomber malade à cause de l'eau de mauvaise qualité et des conditions sanitaires non satisfaisantes dans les écoles.

La conférence «L’implémentation du droit humain à l’eau et à l’assainissement en Moldavie avec un accent particulier sur le Protocole sur l’eau et la santé» a réuni plus de 50 invités : représentants des ONG locales et internationales de santé, de l'environnement et des droits de l'homme, responsables du ministère de la Santé, du Ministère de l’Environnement et des Centres de santé publique, des journalistes et des reporters TV. La conférence a mené ses travaux en séance plénière et des ateliers et a abordé les droits des citoyens moldaves à l'eau et l'assainissement ainsi que des outils efficaces pour réaliser ce droit en Moldavie.

Mihai Magdei, Vice-ministre de la santé

La conférence a été inaugurée par le vice-ministre de la Santé Mihai Magdei qui a souligné l'importance d'un dialogue constructif pour la réalisation du droit à l'eau et l'assainissement en Moldavie. Le premier vice-directeur du Centre national de la santé publique, hôte de la conférence, Ion Șalaru, a présenté le droit à l'eau et l'assainissement dans la législation nationale et dans la pratique. En tant que point focal national pour le Protocole sur l'eau et la santé, Ion Șalaru a insisté sur l'application du Protocole en Moldavie en tant qu’instrument de mise en œuvre du droit à l'eau et l'assainissement. De la part des ONG locales sont intervenu Vladimir Garaba du Mouvement des écologistes de Moldavie et Ilia Trombiţchi, de l’Association Internationale Eco-Tiras et ont fait des propositions très intéressantes et de mesures efficaces.

Vitali Vorona, Church World Service

Le représentant de l’organisation Church World Service Vitali Vorona a souligné l'importance d'assurer l’accès à l'eau potable et à l’assainissement pour les enfants et a mentionné que son organisation soutiendra en Moldavie en priorité des activités dans ce domaine. Les déclarations de l’Expert indépendant de l'ONU sur l'eau et l'assainissement, Catarina de Albuquerque et de Mme Danielle Mitterrand ont été lues lors de la conférence et ont été reçues avec émotion par les participants.

Les participants ont analysé l'accès de la population à l'eau et à l'assainissement, y compris des personnes défavorisées, et des recommandations ont été faites aux autorités affin de mettre en œuvre le droit à l'eau et l'assainissement en Moldavie de manière efficace. L'accent a été mis sur le Protocole de l’ONU sur l'eau et la santé, ratifié par la République de Moldavie en 2005. Ce Protocole est le premier mécanisme juridique international pour la prévention, le contrôle et la réduction des maladies liées à l'eau. Son objectif principal est de protéger la santé humaine et le bien-être par une meilleure gestion de l'eau, y compris la protection des écosystèmes aquatiques, et prévenir, combattre et faire reculer les maladies liées à l'eau.

Ilia Trombițchi, Asociation Internationale Eco-Tiras

La conférence «L’implémentation du droit humain à l’eau et à l’assainissement en Moldavie avec un accent particulier sur le Protocole sur l’eau et la santé» a été initiée dans le cadre du projet « Eau potable et assainissement sûr pour tous en Moldavie » avec le soutien financier des organisations Church World Service et Milieukontakt International. Cette conférence, marquant la Journée Mondiale de l'eau, a également permis la réalisation d’un dialogue constructif entre les autorités nationales et la société civile. La nécessité d'informer la société civile et les pouvoirs publics sur le droit à l'eau et l'assainissement a été reconnue comme une priorité. Un projet de recommandations juridiques, institutionnelles, financières et sociales a été développé afin de réaliser le droit humain à l'eau et l'assainissement pour tous en Moldavie.

La déclaration de l’Expert indépendantdel'ONUsur l'eau et l'assainissement Catarinade Albuquerque

La déclaration de Mme Danielle Mitterrand

Programme de la conférence

La plupart des populations rurales d’Europe de l’Est, du Caucase et de l’Asie Centrale n’ont pas accès à une eau potable sûre. Le manque d’hygiène et un assainissement défectueux sont les principales causes de ce problème. Les latrines installées dans les jardins des habitants polluent les nappes phréatiques : les eaux usées contaminent l’eau de consommation.

WECF travaille pour garantir l’accès de tous à une eau potable saine et à des installations sanitaires convenables.

En lançant des projets dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, WECF et ses partenaires locaux ont pu attirer l’attention sur les risques liés à la pollution de l’eau de consommation. Les associations locales permettent aux gens de tester leur propre eau de consommation, et leur font connaître leurs droits à une eau potable saine.

WECF utilise en priorité la  prévention pour améliorer la qualité de l’eau. WECF se bat contre les décharges de déchets ménagers, de déchets animaliers et de pesticides, et propose des méthodes d’agriculture biologique pour que les pesticides ne polluent pas l’eau potable. WECF installe aussi des toilettes écologiques avec des conteneurs étanches pour endiguer les fuites de bactéries fécales contaminant les eaux du sol.

WECF coopère avec des experts, la population locale, les universités et les gouvernements pour mettre en place des solutions durables et abordables. Un exemple de solution envisageable peut être la désinfection des puits existants, et la construction de nouveaux puits.



Related News

Meet the Winners of the Gender Just Climate Solutions Award at COP24
On the 70th anniversary of the Universal Declaration of Human Rights, we awarded Gender Just Climate Solutions Winners at the climate negotiations in Katowice, Poland
11.12.2018

Invitation: Gender Just Climate Solutions Award 2018
10 December, COP24 Katowice
04.12.2018

Getting to the Future We Want
4-7 November, Brussels: European Environmental Bureau’s (EEB) Annual Conference
12.11.2018

GoodFood4All
WECF and partners all over Europe start GoodFood4All Campaign
06.11.2018