WECF International

WECF Deutschland

WECF Nederland

Facebook

Twitter

YouTube


Produits chimiques dangereux: les femmes demandent à être mieux protégées

Communiqué de presse - 8 mars - journée internationale des droits des femmes

07.03.2016 |




A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, WECF publie un rapport intitulé "Women and chemicals" qui appelle à renforcer les politiques de protection contre l'exposition - en particulier des femmes - aux polluants chimiques. 

Nous sommes aujourd'hui exposés au quotidien à des produits chimiques, pourtant cette exposition reste largement méconnue. Or ces produits ont des effets néfastes sur la santé et sur l'environnement, et sont mis en cause dans des maladies chroniques parfois irréversibles.

Les femmes ont une susceptibilité particulière aux produits chimiques pour des raisons biologiques, mais aussi du fait de la répartition traditionnelle des rôles entre les sexes. Les femmes sont particulièrement exposées à des polluants de l'environnement intérieur et dans certains secteurs industrieles où elles sont massivement employées. Elles sont ainsi plus affectées que les hommes par des pathologies particulières comme le cancer du sein. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui a établi des liens entre le cancer du sein et certaines substances chimiques préoccupantes, estime à 1,67 millions le nombre de cas de cancers du sein diagnostiqués en 2012 (source: GLOBOCAN).

Le rapport "Women and chemicals" propose un aperçu de différentes pathologies touchant les femmes, un inventaire des principaux lieux d'exposition et une liste de polluants particulièrement préoccupants. LEs auteurs listent également des initiatives visant à lutter contre ces pollutions chimiques au niveau international et énoncent une série de recommandations.

Le rapport met l'accent sur des produits auxquels les femmes sont exposées à travers leurs métiers - dans les secteurs de l'agriculture, des déchets, du nettoyage, ou des textiles par exemple. Mais les femmes sont aussi particulièrement exposées à la maison, en tant que simples consommatrices. Les pesticides, les métaux lourds comme le mercure, et les perturbateurs endocriniens sont mis en cause dans des cas de cancer, diabètes, infertilité, etc.

Corinne Lepage, présidente du Board of Trustees de WECF (et ancienne ministre de l'environnement) se déclare ainsi particulièrement inquiète en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens: "Alors que les dangers de ces substances pour l'environnement et la santé humaine sont connus et documentés, la Commission européenne tarde toujours à les réglementer. Les femmes enceintes et les futurs parents doivent être mieux protégés et mieux informés sur les perturbateurs endocriniens. Ce rapport montre les liens entre exposition des femmes aux perturbateurs endocriniens et augmentation de l'incidence de certaines pathologies. Nous avons besoin d'actions politiques maintenant."

Si le rapport s'inscrit dans un contexte international, il a des implications pour la France. WECF demande ainsi à la France:

  • de renforcer la restriction d'ingrédients suspectés d'être des perturbateurs endocriniens,
  • d'interdire les allergènes par contact, en priorité dans les produits destinés aux femmes enceintes et aux jeunes enfants, en application du principe de précaution,
  • de s'opposer au renouvellement de l'autorisation du glyphosate au sein de l'Union européenne, sur la base de la classification cancérogène probable de la substance par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC).

Le rapport "Women and chemicals" de WECF a été réalisé avec le soutien des Nations Unies, d'experts de la société civile et d'organismes de recherche. Le contenu du rapport n'engage que WECF.

WECF est un réseau international de 150 organisations féminines et environnementales qui agissent pour construire avec les femmes un monde sain, juste et durable. WECF conçoit et met en oeuvre des programmes de formation et d'information sur les effets potentiels des contaminants chimiques sur la santé humaine, en particulier sur les populations vulnérables. WECF mène est actions de plaidoyer au niveau politique et est partenaire officiel du PNUE. WECF a notamment créé le projet Nesting www.projectnesting.org / www.projetnesting.fr . 

Télécharger la synthèse du rapport en français ici

Télécharger le rapport complet en anglais ici

Contacts presse:

Anne Barre, co-présidente WECF France, anne.barre@wecf.eu  0049 151 235 751 22

François Damerval, attaché de presse de Corinne Lepage, francois.damerval@iledefrance.fr 06 63 88 58 44

Elisabeth Ruffinengo, responsable plaidoyer WECF France elisabeth.ruffinengo@wecf.eu , 04 50 83 48 13